La Cellulite

enlever-la-cellulite
Quelle technique choisir ? Existe-t-il plusieurs sortes de cellulite ?

Il existe trois types de cellulite. Chaque type répond à un traitement différent.

  1. La cellulite graisseuse : on la retrouve généralement chez des femmes rondes ayant pris un peu de poids.
  2. La cellulite avec rétention d’eau : il s’agit souvent de femmes minces mais ayant des jambes lourdes et très enrobées. C’est toute la jambe qui est touchée. Cette rétention d’eau est due à une insuffisance lymphatique.
  3. La cellulite fibreuse : d’origine génétique, elle touche des femmes plutôt minces, voire sportives. Cette cellulite est dense, douloureuse et très localisée. On la retrouve aux endroits typiques de la cellulite féminine.

Quel que soit le type de cellulite, il s’agit d’une source de complexes chez les femmes et un motif très fréquent de consultation. Or, pour l’instant, nous ne sommes pas si performants dans ce domaine mais arrivons à obtenir tout de même un certain degré d’amélioration. Nous testons de nombreuses techniques et maintenant nous en sommes même à combiner des traitements entre eux pour potentialiser les résultats.

La lipoaspiration

En matière de cellulite, la technique de référence est la lipoaspiration. Ce traitement classique est invasif (opération chirurgicale avec hospitalisation et anesthésie) mais tout à fait efficace. La lipoaspiration s’adresse surtout aux femmes jeunes. Passé 40-45 ans, il est de moins en moins recommandé en raison du relâchement cutané (enlever de la graisse sans retendre la peau ne donne pas toujours un résultat esthétique). Contrairement à une idée répandue, il faut savoir que la cellulite ôtée par lipoaspiration ne revient pas à cet endroit. On a enlevé un capital graisseux qui ne pourra pas se reconstituer. Le traitement de chaque zone est donc définitif. Attention toutefois à l’irrégularité des résultats, d’où l’intérêt de choisir un chirurgien bien expérimenté.

La cryolipolyse :

Le traitement par le froid des capitons. La cryolipolyse permet de refroidir à 6°C la graisse sur des zones localisées, ce qui va engendrer une destruction des cellules graisseuses à distance (3 mois plus tard). Le traitement permet donc une « fonte » après deux ou trois séances à 3 semaines d’intervalle de zones comme le petit ventre rond, les poignées d’amour ou la culotte de cheval. Le résultat est nettement notable 2 mois après la première séance.

La séance ne nécessite pas d’anesthésie, n’est pas douloureuse (juste un petit pincement), on ne ressent pas de froid car la zone est localisée.

La LLLT (Low Level Laser Therapy):

La technique de LLLT (Tinaka®) va faire diminuer un tour de taille ou de hanche d’une moyenne de 2 cm après chaque séance de 20 mn de traitement. Le laser va perméabiliser les parois des adipocytes et la graisse va pouvoir être évacuer dans le sang sans danger (comme lorsque l’on mange du chocolat ou du fromage).

La perte de cm résulte du même phénomène que lors d’un régime alimentaire, c’est-à-dire que les adipocytes sont vidés mais pas détruits et ne reprennent leur volume que si il y a des erreurs alimentaires.

Les ultrasons

Ils peuvent être appliqués en interne ou en externe. En interne, ils semblent très efficaces, mais la technique n’est pas encore bien codifiée. En externe, ils sont actuellement la technique de référence car la cavitation permet de détruire les cellules graisseuses sans effet secondaire notable, ni même de douleur. Il faut compter entre 4 et 6 séances selon le volume à enlever.

La radiofréquence

Cette technique utilise des ondes électromagnétiques qui passent entre plusieurs pôles. L’octopolaires (entre 8 pôles) donne une meilleure efficacité que le bi ou tripolaire. Comme pour les ultrasons, la radiofréquence détruit définitivement les adipocytes par la chaleur. La chaleur émise va également pouvoir stimuler la synthèse de collagène dans le derme.

L’endodermologie

Cette technique est particulièrement efficace en cas de rétention d’eau importante car elle permet de vider l’œdème. Elle repose sur sorte de massage réalisé par un kinésithérapeute à l’aide d’une machine.

Quelle technique pour quel type de cellulite ?

La meilleure indication de la lipoaspiration est la cellulite graisseuse. Elle peut aussi être employée contre la cellulite fibreuse mais les résultats peuvent être un peu moins bons. Les ultrasons externes s’adressent tout particulièrement à la cellulite fibreuse, et un peu à la cellulite avec rétention d’eau. La radiofréquence peut jouer sur les trois types de cellulite. L’endermologie est surtout réservée à la cellulite avec rétention d’eau.