Les Hormones

L A  C O N S U L T A T I O N  H O R M O N A L E

Nos glandes endocrines jouent silencieusement un rôle essentiel dans notre organisme. Chacune d’entre elles secrète des hormones spécifiques qui stimulent des organes précis et conditionnent leur bon fonctionnement. Les réactions en chaîne produites par les hormones contribuent à l’équilibre global de notre corps. La baisse naturelle ou la déficience de production hormonale entraîne des dysfonctionnements qui altèrent notre vitalité. Si la vulgarisation du rôle déterminant des hormones est une bonne chose, leur prise inconsidérée ou systématique est une erreur. Dans ce domaine, il faut faire preuve de prudence et de discernement. Tout le monde vieillit, certes, mais pas de la même façon ni au même rythme. Il n’existe pas de traitement standard. C’est pourquoi toute substitution ou compensation hormonale doit être effectuée sur prescription et sous surveillance médicales après contrôle biologique. L’examen rigoureux de « l’état hormonal » de chacun relève d’une analyse et d’une appréciation individualisées pour identifier ses besoins particuliers et y apporter une réponse personnalisée. Voici deux exemples.

L A  D H E A

C’est l’hormone la plus abondante dans notre corps et pourtant… à 60 ans, nous n’avons plus que 15% de la DHEA de nos 20 ans ! La DHEA nous sert à fabriquer d’autres hormones (testostérone, œstrogène, progestérone). Par ce biais, non seulement elle freine l’âge mais elle combat aussi un certain nombre d’affections.

Quel est son rôle ?

Le rôle principal de la DHEA est de contrebalancer les effets néfastes du stress chronique, elle est donc la rivale du cortisol, l’hormone du stress.

Chez une personne jeune, une montée de cortisol, sous l’effet du stress, est suivie d’une élévation du taux de DHEA, d’où un certain équilibre. Mais au fil des années, le taux de DHEA diminue fortement et ne suffit plus à contrecarrer les effets négatifs du stress.

La DHEA permet de lutter contre l’ostéoporose, notamment quand une femme est ménopausée et n’a pas de traitement substitutif hormonal (THS).

La DHEA va contrecarrer la fonte musculaire liée à l’âge et donnera par conséquent plus d’énergie et permettra de moins prendre de poids.

La DHEA aurait sans doute un effet bénéfique sur la cognition (les patients atteints d’Alzheimer ont des taux particulièrement bas de DHEA) et améliorerait l’humeur.

La peau s’affine moins avec un taux normal de DHEA par rapport aux patients carencés.

Quel dosage ?

La DHEA ne peut être administrée sans bilan sanguin. Pour effectuer un dosage approprié, une analyse sanguine de la sulfate de DHEA est nécessaire avant le traitement ainsi qu’un contrôle quelques mois après. La DHEA ne doit pas être prise sans avis médical.

Quelles contre-indications ?

Les enfants, les adolescents, les femmes enceintes ou allaitantes. Hypertrophie bénigne de la prostate; Les cancers hormonodépendants ; Endométriose.

L A M E L A T O N I N E

Imaginez une substance merveilleuse, présente dans tout le règne vivant, même chez les plantes… C’est la mélatonine ! Elle est secrétée dans votre cerveau par l’épiphyse ou glande pinéale durant votre sommeil.

Quel est son rôle ?

Elle augmente notre espérance de vie tout en maintenant notre jeunesse. Elle agit sur le thymus, l’hypothalamus, l’hypophyse. Elle retarde la croissance du cancer du sein chez la femme en stimulant l’immunité. C’est la vraie pilule d’un sommeil peuplé de rêves. Elle restaure notre horloge cérébrale Elle fait baisser notre cholestérol. Elle stimule la libido. Elle entretient la joie de vivre et améliore la sociabilité. Elle augmente notre production d’hormone de croissance. C’est l’antioxydant le plus puissant (cancer, coeur) Enfin, elle est sans effet secondaire notable.

Présentez-vous ces signes ?

Insomnie Sommeil léger Réveils fréquents Difficulté à vous rendormir Tendance à « ruminer » la nuit ou à déprimer.

Quel dosage ?

Les dosages varient d’une personne à l’autre et sera prescrit après un bilan biologique (sur les urines de 24h ou après des tests salivaires). La mélatonine doit être absorbée le soir au coucher par voie sublinguale de préférence.

Quelles contre-indications ? Elle est tout-à-fait contre indiquée en cas de maladie de Hodgkin, de leucémie ou de lymphome.

Pour en savoir Plus 
* La mélatonine

* L’hormone masculine

* DHEA