La Nutrition

onprj07a-barometre-sante-nutrition-2008-s

La nourriture joue un rôle essentiel dans notre vie. Indispensable à notre survie, elle peut aussi apporter plaisir, minceur, santé et jeunesse. Les pratiques d’hier le savaient intuitivement, la médecine de demain le vérifie dès aujourd’hui.

Cependant, la nutrition est relativement mal connue alors que Hippocrate disait déjà « l’alimentation est notre première médecine ».

Dans le passé, nous vivions dans une société de disette fréquente génératrice de carences mais, depuis près d’un siècle, nous vivons dorénavant dans une société de pléthore avec le cortège des pathologies qui l’accompagne.

De plus, nos aliments ont profondément changé en se diversifiant (nous avons des fraises en hiver et nous pouvons prendre des repas asiatiques), en étant plus souvent issus de préparations industrielles ou en passant par la congélation.

Nos modes de vies également ont dramatiquement été bouleversés, les repas ne sont plus si souvent pris en famille, les snacks et les repas individuels pris sur le pouce sont devenus courants.

Il faut alors souvent rééduquer un mode de vie qui n’est plus structuré, répartir des nutriments essentiels sur des bases saines afin d’en avoir suffisamment: proteines, glucides (un bon rapport entre les glucides lents et les glucides rapides), lipides (saturés, monoinsaturés et polyinsaturés), ainsi que pallier le risque de subcarence en vitamines et minéraux.

Un régime alimentaire se doit d’être personnalisé, car un sportif ne mangera pas comme une femme enceinte, ni comme un adolescent ou encore comme une personne âgée.

Ainsi un régime adapté pourra limiter certaines pathologies (diabète, maladies cardiovasculaires…), stabiliser le poids et optimiser sa forme.